Mais si après plusieurs répétitions il n'obtient aucune récompense, il pourrait bien estimer que le jeu n'en vaut pas la chandelle et refuser d'y monter une nouvelle fois. Nous devrions aussi formuler l’hypothèse qu'il se passe dans leur tête beaucoup de choses que nous ne comprenons pas, voire que nous ne soupçonnons même pas. Quelques heures après leur naissance, les poulains sont prêts à partir. Délaissez un peu la technique et montez avec votre cœur. 'Je disais tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas! Or, en pesant, au contraire, à droite, on charge le côté et l'épaule droite du cheval et on provoque presque sûrement le galop à droite. Moëller : Lorsque l’on meurt, souvent on voudrait que tout s’arrête avec soi. "L'école classique d'équitation, en particulier celle de Vienne, soutient que tout ce qu'elle enseigne aux chevaux est issu des mouvements naturels qu'ils accomplissent normalement en liberté. Si l'on donne l'envie à un cheval de piaffer, passager, etc, si on lui donne cette envie, on n'a pas besoin de le dresser. Il comporte notamment un mécanisme de contrôle et de régulation impersonnel, incapable de discernement. ", Guilhem Jouanjordi - Histoires d'amour (et de chevaux), "Chaque demande du cavalier oblige le cheval à une certain attention. "Le cavalier ne doit pas demander le départ à l'instant où il veut partir. "Certes, ô combien faut-il être animalier. Il l'avait traversé au pas, posément, assis dans sa selle. Elle n'est autre chose qu'une barrière qui permet au cheval de se positionner : elle cesse alors d'être inconfortable. Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval. ", "Les muserolles ont comme fonction de verrouiller la bouche du cheval lorsqu'il cherche, en réponse à une main agressive, à ouvrir ses mâchoires pour diminuer la douleur. ", "Si dans votre cœur vous croyez vraiment que tout effort, même le plus petit, peut être prétexte à réjouissances, vous n'aurez que de bonnes séances. Nous pouvons seulement attendre le même degré de concentration que nous lui offrons. […], Si la chute survient malgré tout, accepter de ressentir et laisser s'exprimer son émotion en limite l'impact psychologique. Le cheval recherche la protection au sein d'un grand troupeau mais a aussi une relation personnelle et confiante avec habituellement un seul compagnon. Les plus hardies d'entre elles montaient "en homme", plus ou moins en cachette, portant des robes fendues afin de pouvoir pratiquer une monte plus sportive. Mon ambition avec ce livre est de les mêler inextricablement l'une et l'autre. L'anatomie même du cheval est conçue pour qu'il bouge quasiment en permanence. Ainsi lorsqu'on voit un cheval promener son cavalier, insouciant de l'action pressante de ses jambes, on peut facilement conclure que le cheval n'est probablement plus en mesure de ressentir quoi que ce soit ! […] C'est l'une des principales raisons – peut-être la principale – pour laquelle nous pouvons convaincre un cheval de nous faire confiance et peut-être même de s'attacher à nous : il souhaite avant tout se libérer de la peur et du stress ; les sucres et les carottes ne sont pas des arguments suffisants. Il est pris lorsqu'un des poursuivants parvient à le frapper avec la main droite sur l'épaule. "Il faut donc expérimenter d'abord les effets de la voix sur le cheval qu'on prend en dressage, puis les confirmer ou les redresser par la méthode habituelle d'associations des sensations, qui permet seule à l'homme d'atteindre le moral et l'intellect du cheval. Essayez différents angles. Très vite il n'éprouvera plus le besoin de s'arc-bouter ou de résister. Nous pouvons sans crainte poser en postulat absolu que la perfection est inaccessible, il y a donc toujours lieu de nous critiquer, puisque nous pouvons toujours faire mieux. […] Il faut offrir cela à votre cheval, en dirigeant son corps vers un but, puis en partant dans cette direction. Mais il faut aussi savoir qu'on apprend différemment selon l'hémisphère dominant (et il en va de même pour n'importe quel individu de quelque espèce qu'il soit). C'est aussi une redécouverte et un développement de votre assurance naturelle, de votre autodétermination et de votre instinct de survie. Devoir répéter ou intensifier l'action d'une aide (ou stimulus) en l'absence de réponse du cheval ets une idée communément admise, or il est important pour chacun de réaliser à quel point cela est faux. Un cheval heureux est un cheval ayant des habitudes claires, solides et cohérentes. Mon corps, mon esprit et mon âme en sont d'autant plus joyeux, et j'ai l'impression que le monde qui se reflète à moi est devenu lui aussi meilleur.". "Je créé un vide autour de mon cheval et moi, dit Kim, un espace où nous seuls existons et où je crée l'atmosphère que je veux. On dirait une poissonnière de Ménilmontant ! ", "Permettons-nous d'entreprendre ce voyage qui nous amène à vivre entièrement dans l'ici et maintenant - juste comme les chevaux nous l'enseignent. Il vous amène à faire ce qui est nécessaire pour atteindre vos objectifs. Donc cette dernière ne peut exister que si le cheval est monté dans une parfaite légèreté. La motivation pour sortir de cet état est réelle. Les changements de pied naturels en liberté doivent être faciles, légers et instantanés, pour donner toute garantie sur leur future exécution au commandement. Je veux être aussi douce que les chevaux, libérée des désirs qui me rapetissent, libérée de l'ambition, du besoin de me mettre en valeur.". Mieux que les plus séduisantes théories, les plus belles dissertations, il nous éclaire et nous guide dans notre pratique. L'automatisme de ce mouvement sera fort utile plus tard, lors du franchissement des combinaisons d'obstacle et pour tourner à l'issue d'une réception. Le cheval doit être parfaitement libre une fois en l'air et, chose plus importante encore, rien ne doit détourner son attention du travail qu'il accomplit à ce moment là, à savoir, sauter.". Avoir du tact, c'est établir instantanément un dialogue avec le cheval, agir avec justesse, opportunité, délicatesse et discrétion. L'allure se raccourcit en se cadençant. Mais indiquer clairement sur quelle foulée il veut que se situe la battue dès qu'il a visualisé l'abord et décidé sur quelle foulée il exigeait la battue. […]. Il ne s'agit plus de contrôler la masse musculaire par des actions engendrant des réactions physiques du cheval mais de lui apprendre les lois régissant l'équitation. ", "Si d'évidence l'Instructeur doit exiger dans ses reprises le calme et le silence indispensables à la concentration des élèves et à la délivrance de son message, il doit aussi créer une atmosphère joyeuse traduisant le bonheur de monter à cheval, sa propre joie d'être là et de transmettre. Visualisez plutôt une transition parfaite, fluide, en avant et sur la main. Elles portaient, pour monter à cheval, les toilettes encombrantes conformes à la mode de l'époque. J'obéis seulement à mon idée fixe de tâcher d'imiter la nature et à l'idéal que je me fais du dressage en observant les chevaux en liberté. Ma monture s'était échappée loin devant le groupe de chevaux liés à des adultes et des adolescents, nous étions seuls, et ce trouble merveilleux, prendre de vitesse la vie, foncer vers ma destinée, la précipiter et l'assaillir, me procurait une jouissance première qui effaçait tout ce que j'avais pu connaître. Le cheval est un cadeau de Dieu à l'homme. Certains ont besoin d'approbation et d'encouragements, d'autres attendent une critique de ce qu'ils font. Une fois qu'il y parviendra, vous pourrez lui demander de s'arrêter sur une ligne droite. Ses deux extrémités s'en écartent plus ou moins, et toujours du même côté.". Donc, lorsqu'une porte se ferme cherchez d'autres possibilités. Ils sont les enfants de l'écrivain Jean Bruce (Jean Brochet) (1921-1963), l'auteur des aventures de l'agent secret OSS 117 dont le le premier tome de la série est paru en 1949. En effet, il dut admettre qu'il ne pouvait pas se fier à ses sensations : ce qu'il voyait dans la glace ne correspondait pas du tout à ce qu'il ressentait. » (Proverbe arabe). Cette montée d'adrénaline vous aide à survivre. - C'est notre oeil, notre regard qui nous dicte notre façon d'agir par rapport aux autres. ", "Les résistances du cheval ont presque toujours pour cause première une souffrance physique provenant souvent de la contrainte qui lui est imposée par la maladresse, l'inexpérience ou la brutalité du cavalier. En effet, ils nous comprennent mieux que nous ne les comprenons.". Elle lui permet d'aller de l'avant et de surmonter les difficultés immanquablement rencontrées. ", "Je ne prétends pas avoir raison. Ces manifestations peuvent être très diverses : il peut mordre, donner des coups de pieds, se cabrer, partir brusquement, ruer, fouailler de la queue, grincer des dents, coucher les oreilles, refuser de bouger, tirer à gauche quand on attend de lui qu'il aille à droite... On a toujours tendance à prendre ces manifestations pour des attitudes vicieuses ou des désobéissances. » (Proverbe espagnol). Plus vous tenez le cheval court, plus vous déclenchez ses réactions claustrophobes, ce qui augmente sa peur. "Le cavalier est satisfait, il juge son cheval "décontracté" et "en équilibre", car pensant moins sur la main. Il est bien évident que moins un cheval a d'élan, plus il est aisé de reculer son centre de gravité et plus il lui est difficile de couler. ", "La voix : La voix est précieuse parce qu'elle ne provoque par les contractions des aides physiques. Tout travail entreprit sur un cheval irrité, impatient, inquiet, préoccupé de ce qui l'entoure ou en crainte de son cavalier, ne peut être que mauvais. ", "Rappelons que le grand Goyoaga, le premier champion du monde de saut d'obstacle, parvenait à passer un double composé de deux verticaux d'un mètre vingt, distants de 9,75 mètres et en rentrant sur le premier de la même manière, à faire à volonté à l'intérieur de la combinaison de une à sept foulées. Déjà hésitant dans son obéissance, il ne tarderait pas à devenir douteux, et à s'engager sur la voie de la rétivité. Lors du processus de mise en place d'une nouvelle habitude, l'absence de récompense équivaut pratiquement à une punition. Faites en sorte que le cheval se livre volontiers à l'exercice et non sous la contrainte. ", "Nous posons souvent des questions dites fermées qui induisent les réponses des élèves. Ils ne sont pas différents de nous, ils ont simplement un instinct d'auto-protection très développé. "Les chevaux m'apprennent la conscience-vigilance totale. "", "J'étais assise au milieu de la prairie, sous un peuplier, complètement silencieuse et repliée sur moi-même. Je ne me pose plus la question de savoir si ce que je fais est réussi ou non. Nous, nous les y encourageons, et pour la plupart, ils deviennent très communicatifs. Le meneur de jeu a cet ascendant qui fait qu'on l'écoute et qu'on le respecte. La compétition consiste juste à montrer où vous en êtes dans votre évolution. Il se tourna vers différents médecins, alla voir des spécialistes de la voix, mais aucun ne fut capable de poser un diagnostic. C'est pour cette raison que nous appelons cette manière de faire le principe du cadre ; le cheval apprenant aussi à rester tel que son cavalier l'a mis, travaille avec une totale liberté musculaire et donc avec la plénitude de ses moyens physiques. Au point de tangence des deux cercles, le cavalier inverse son assiette et la position de ses jambes, en accord avec le nouveau galop. ", "La beauté du Paddock Paradise se trouve dans la possibilité de l'appliquer (dans les limites du raisonnable) à tous types de terrains et de climats. Ils nous corrigent. Il s'agit d'une attitude de soumission, et cette posture est universellement répandue dans le règne animal. Ainsi, nous sommes sûrs que la pression ne sera jamais supérieure à la résistance qu'il oppose (par incompréhension la plupart du temps). Une logique de confrontation s'instaure d'entrée de jeu.". Il semble incontestablement préférable d'apprendre au cheval que l'orsqu'il reçoit tel ou tel signal, lui et lui seul, doit effectuer tel ou tel mouvement. ", "Lorsqu'on veut bouger une partie du cheval, on doit toujours penser dans le même ordre : esprit, flexion, poids, pieds. ", "La base fondamentale du saut est donc qu'un cheval entrant dans la zone d'abord (15 à 18 derniers mètres) soit dans un équilibrage lui donnant la possibilité de varier ses foulées autant que nécessaire. C'est le don qu'il me fait, il m'oblige et me figure. Ils n'ont pas une compréhension assez fine du "pourquoi" des ces exercices, ou de leurs objectifs, pour les adapter lorsque des problèmes surgissent. On n'arrive pas à faire des compromis avec les chevaux. "Cette image du reculer, obtenu en faisant rebondir le mouvement en avant sur une "main active", est séduisante pour les esprits mécaniciens, mais se heurte à deux problèmes : Elle ne correspond à aucune réalité pour le cheval. Probablement que le signal du galop est donné aussi souvent en selle. Par contre, un enfant ou un animal dont on valorise l'attention, la compréhension, l'obéissance et la bonne exécution cherchent à renouveler les occasions de récompenses et de plaisir en étant attentifs, dociles et appliqués. "Il est donc bien entendu que l'effet de jambes ne doit pas augmenter l'allure, ni celui de la main la ralentir ; l'un contrebalançant l'autre, le pas doit continuer dans toute sa régularité. Un nom comme "Mouse" implique insignifiance ou manque de courage, tandis que "Diablo" fait préjuger d'une nature explosive et d'un mauvais caractère. Ainsi, l'homme ne fait pas d'effort. "L'humiliation est à distinguer de la colère ou de l'autorité. Tout ce que je voudrai inventer avec le cheval, une vie n'y suffirait pas.". ", "Il y a 4 grandes émotions communes aux hommes et aux chevaux (et à tous les mammifères) : l'attachement à la mère, la joie, la peur et la tristesse. A l'état naturel le cheval accomplit tous ces mouvements, ou bien d'autres encore, y compris le pas espagnol, mais d'une façon très différente de celle à laquelle il est conditionné à les effectuer pour satisfaire l'homme. "Pour sauter de très gros oxers, avec un maximum de chances de ne pas commettre de faute, même avec des chevaux sans beaucoup de puissance naturelle nous conseillons le style suivant : Arriver vite. Soit elle améliorera son dressage, soit elle le confirmera, ou l'altérera. ", "Trop de gens perdent patience au bout de quatre minutes et les chevaux le savent : ils apprennent à en jouer puisque pour être gagnant, il leur suffit de résister plus de quatre minutes. Il en était certainement ainsi pour les chevaux dressés par Baucher. S'il en était autrement, je ne pourrai pas transmettre ma pensée à la bouche du cheval par de simples petites pressions des doigts sur des rênes demi-tendues. A l'inverse, si vous faites preuve avec lui d'une empathie qui lui offre le confort et lui permet de faire entendre son propre son de cloche dans votre histoire, vous êtes bien partis pour une relation gratifiante. ", dites "Super ! Laissez tomber votre armure protectrice. Pour protéger sa langue des agressions que cette main lui fait subir, le cheval va selon les cas, la remonter dans le fond de la gorge, la sortir de côté, la passer par-dessus l'embouchure, etc. C'est, je pense, la clé de tout travail avec les chevaux. Dix mille ans qu'on [...], Consultant Rh, Conférencier, Formateur, France, Lignières en Berry, 1956. "Le cavalier s'oppose au piéton. Le corps produit alors des inhibiteurs perçus par le corps de l'animal qui en produit à son tour (phénomène de résonance biochimique à faible distance, précédé d'un processus olfactif à champ plus étendu). Il ne s'agit donc pas de ralentir mais de comprimer. "Alexander fut confronté à un deuxième problème : son appréciation sensorielle. Ma vie a beaucoup gagné en dynamisme. Cela nécessite une période de repos - une pause créative. He would indeed have made a great silent star. De même, il a besoin de savoir qu'il a bien travaillé, il a soif de reconnaissance et de félicitations, même au beau milieu d'un concours. La main ramène la tête sur le cercle en les attirant à gauche. Certains n'osent pas rêver grande de peur d'être déçus. L'art ne s'apprend pas dans les livres, qui n'instruisent guère que ceux qui savent déjà.". La rotation des hanches autour des épaules qu'il faut bien se garder de fixer en place, mais au contraire maintenir en mouvement sur un petit cercle, fournit un moyen presque infaillible de provoquer l'esquisse de mobilisation de la bouche qui, encouragée et régularisée, deviendra bientôt la mise en main complète. Se montrer toujours patient, ne jamais aller trop vite ni insister trop lourdement – tout en stimulant l'intérêt du cheval. ", "A tout mouvement condamnable du cheval, l'interdiction de ce geste doit provenir d'un éclat de voix ; un seul, bref, mais impérieux. ", "Dans le travail de longues rênes, surtout en ligne droite, la présence de la chambrière derrière lui engage puissamment le cheval sur la main, et le fait entrer dans ses rênes plus facilement que tout autre procédé. En somme, nous forniquons. ", "Pour un cavalier, des victoires en saut d'obstacle n'ont de valeur exemplaire que si elles sont régulières et remportées avec des chevaux différents. Le corps de l'écuyer doit constamment le partager ou ne s'en dissocier délicatement que s'il recherche, par variation de l'équilibre, à varier l'allure, l'air ou la cadence. Mais ce n'est pas le cas ! "C'est ainsi qu'à l'aide de son seul instinct, que la nature lui donne pour guide, le cheval peut atteindre, pour lui-même, une adresse que l'écuyer le plus habile, avec tout son talent, serait impuissant à lui faire jamais acquérir. A un stade supérieur, une fois que le contrôle ne vous posera plus de problème, vous l'utiliserez pour préparer le cheval à des tâches plus complexes. Le cheval se trouve ainsi réellement en équilibre horizontal. Ce sont les aides préparatoires. "", "Là où la violence apparaît, l'art disparaît. Et lorsqu'il accepte de casser ses reins blancs, que sa croupe abaissée et ses postérieurs engagés libèrent son poitrail du poids de la vie, que plus rien dans mes mains, dans mes jambes, ne pèse, quand la profondeur de son corps m'appartient, que son souffle scande notre marche, alors je m'envole avec lui et je n'existe plus et pourtant j'existe tant. Si le cavalier, pour tenter de les rendre plus précises, commettait la faute de recourir à des tractions sur les rênes, il en réduirait encore l'activité déjà déficiente de son cheval qui se mettrait "derrière la main". Une battue longue est mauvaise, car le cheval a alors tendance à ne pas bien encadrer l'obstacle. "Quel que soit le niveau ou la discipline équestre, la communication marche dans les deux sens. S'il n'est pas nécessaire de vous répandre en grandes démonstrations d'affection, il suffit de reconnaître ses efforts par une caresse ou un "bien !". Si vous le ramenez au box en étant satisfait, il le sentira. Cela peut prendre une minute comme deux heures ! I've seen him in a successful series of spoofs about OSS 117, a Gallic secret agent who mixes elements of 007 and Inspector Clouseau. […] Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'une émotion forte que vous pourrez utiliser à votre avantage. Si vous cherchez la perfection chez vos élèves, vous pouvez être assurer d'engendrer des problèmes d'apprentissage et de relation. "La gravité universelle et l'équilibre des corps superposés l'imposent : le centre de gravité du cavalier doit se porter dans le sens du déplacement réclamé au cheval. Bienvenue dans le monde des proies ! "- L'ami écoutes, t'as déjà vu un cavalier parler à son cheval ? L'allègement de l'assiette dégage le rein, et facilite les mouvements de flexion du rachis. L'équilibre horizontal est la condition minimum nécessaire à un piaffer correct. Or nous constatons que si elle est ployée latéralement de façon importante (entre 60 et 90°) et que le cheval remet du poids sur son épaule extérieure afin d'équilibrer le poids déplacé par le ploiement de l'encolure, il est alors mécaniquement obligé d'avancer son postérieur interne, il ne peut le faire que grâce à un léger abaissement de la hanche correspondante.". Dans toutes les disciplines, les entraîneurs compétents savent reconnaître la soumission ou le manque de soumission, et savent comment la rétablir et la maintenir. Des questions de ce genre sont trompeuses parce qu'elles contiennent tout ou partie de la réponse. Des exigences déplacées ou excessives constitueraient autant d'agression. C'est peut-être ce qui fait toute sa noblesse et tout son attrait. Le désengagement s'avère donc tout indiqué pour contrôler un cheval qui veut s'échapper, ruer ou se cabrer. Le cavalier assume toute la responsabilité du réglage, de l'équilibrage, du choix e l'emplacement de la battue. ", "Le passage d'une combinaison est conditionné par la trajectoire décrite sur le premier obstacle. Le moins que vous puissiez faire est de le récompenser pour sa coopération, afin qu'il aime travailler et soit désireux de vous faire plaisir. Ce ne sont que de simples coups de pinceau sur votre toile, dont chacun ajoute profondeur, couleur et sens à votre portrait final. Il évolue en permanence sur deux plans de conscience, il est à la fois l'acteur, et observateur de son action. "Le général Lhotte a raconté, dans Questions équestres, que, se trouvant dans un régiment, il faisait sauter à tout son escadron une sorte de gros tronc d'arbre, quand il constata la chose suivante: lorsque les cavaliers arrivaient, pourtant uniquement sur les rênes de filet et avec ordre "d'ouvrir les doigts" au moment du saut, il entendait de nombreux chocs provoqués par des sabots touchant l'obstacle. Apprenez à créer une concentration sans faille, ne laissant place à aucun autre choix, à aucune marge. Moëller : Lorsque l'on meurt, souvent on voudrait que tout s'arrête avec soi. ", "Le meilleur cheval n'est pas celui qui t'as mené où tu voulais alors que tu étais en selle, mais celui qui a fait voyager ton cœur alors que tu l'écoutais respirer. ", "Le cheval est le meilleur juge du bon cavalier, pas le spectateur. "Voilà pourquoi, avec les poulains très craintifs, on a tout intérêt à utiliser ce qu'on nomme le "maître d'école", qui n'autre qu'un cheval confirmé sur lequel le poulain ne tardera pas à aligner sa conduite, ce qui amènera la confiance et l'amélioration de la qualité du travail. On pourrait dire à la limite qu'un poney au fond d'une mine de charbon est heureux dans ses habitudes, parce que toute routine, s'il n'y a pas de conflit, l'amène au contentement une fois que les habitudes sont acquises. En Alexander, on me disait pratiquement les mêmes choses, mais cette fois il s'agissait de moi. C'est du fumier qui sera en contact avec la sole, et non de la terre et de la boue.". Et voilà que des cannibales sortent des bois et vous capturent. Dans tous les cas, nous ne devons pas les approcher de cette façon. ", "L'équitation n'est pas une science exacte, cavaliers et chevaux sont une matière vivante et il y a toujours un cheval pour vous montrer que les exceptions confirment la règle.". Remarquons en outre que les pressions des aides qui s'exercent en permanence entraînent des tensions musculaires parasites, générant un équilibre artificiel qui modifie celui naturel de l'animal. J'ai mis des années à comprendre cela ! Nous risquons alors d'orienter les réponses dans une direction qui ne correspond pas nécessairement à la pensée de notre élève. On IMDb TV, you can catch Hollywood hits and popular TV series at no cost. Elle est dans la nature du prédateur : aller jusqu'au bout de son action. Je recommande un endroit dans une forêt et un autre endroit dans une clairière, à une altitude plus haute que le reste de la piste. ", "Éviter de répéter et prolonger inutilement un exercice ou un air. By continuing, you agree to their use. "Mettre en confiance l'élève afin qu'il s'ouvre, conserver la sérénité du cheval et maintenir son intérêt, sont des préoccupations permanentes pour l'enseignant. Les effets prolongés enferment les chevaux et les mettent définitivement en arrière de la main. vous allez hurler à l'incompétence et à la mauvaise foi. Elle prend sa valeur avec les chevaux nerveux ou détraqués que l'approche d'une main ou d'une jambe trouble. Pour enfin m'amener à porter mille petites attentions, tel un amoureux, à l'instant, à la vie.". Si de plus, loin de s'excuser, il conclut : "Vous avez des problèmes de nuque !" Mais c'est également une philosophie de vie. ", "Le cheval porte un rêve car, malgré sa puissance physique et son indépendance de caractère, il accepte une forme de collaboration avec nous. Les barrières se lèvent, la communication est de nouveau possible, l'écoute se réinstalle, le langage se clarifie. L'émotionnel est étouffé. Il est important d'identifier l'instant où le cheval comprend la leçon. Attise le grand feu. ", "Action sur la commissure des lèvres : demi-arrêt et mobilisation de la mâchoire. "La difficulté dans le maniement des chevaux réside dans leur perception trop fine pour nos sens devenus insensibles. "Le premier élément de la technique équestre est la capacité de se maintenir dans une position dynamique épousant toutes les modifications de l'équilibre juste du cheval. Une mauvaise compréhension de ce phénomène d'échange conduit, au mieux, à de l'obéissance, mais quelle que soit la forme d'équitation ou d'approche du cheval, elle ne mène qu'à des résultats médiocres. Dans le pas, au contraire, le croisement est complet, et l'assouplissement qui en résulte pour les muscles adducteurs et abducteurs des quatre membres, ainsi (et surtout) que pour tous ceux de la région dorsale par le croisement des postérieurs, est beaucoup plus étend et plus efficace qu'au trot.